Histoire de l'étude


L'étude existait déjà en 1873, année de l’association de Mes Léon Guinand et Eugène Richard. Les deux associés se sont quittés à une date inconnue, Me Léon Guinand continuant son activité seul, puis avec son fils.

 

De son côté, Me Richard s'est associé avec Me Charles Vuille et le beau-frère de ce dernier, Me Eugène Stouvenel. Au départ de Me Richard, vraisemblablement à la retraite, Mes Vuille et Stouvenel se sont associés à Me Philippe Dunant.

 

A l'époque de la première guerre mondiale, les trois associés se sont séparés ; Me Stouvenel a fondé une étude avec son fils Georges, Me Dunant a continué seul puis est décédé de la grippe espagnole en 1918, son étude étant alors reprise par Mes Jaques Le Fort et Eugène Empeyta.

 

De son côté, Me Vuille a engagé comme collaborateur Me Edouard Aymonier, puis s'est associé à ce dernier. Au décès de Me Vuille, l'étude a été continuée par Me Aymonier seul.

 

Au décès de Me Aymonier, son étude a été reprise par Me Pierre Jaccoud, qui avait également hérité de l'étude de son propre père, Me André Jaccoud.

 

Au départ de Me Jaccoud, l'étude a été reprise par ses deux collaborateurs, Mes Charles-André Junod et Jaques Guyet, qui se sont ultérieurement associés à Me Michel Muhlstein puis à Mes Alain Bruno Lévy et Jean-Pierre Augier.

 

Enfin, Mes Laurent Muhlstein et Oren-Olivier Puder ont successivement rejoint l'étude et se sont ultérieurement associés à Mes Junod, Muhlstein, Lévy et Augier.